Le club

gymnaste1

Vous pouvez chercher: effectivement, dans sa spécialité (la gymnastique sportive et rythmique) on ne fait pas mieux dans le grand nord-est qu’à SAINT-JEAN.
Fort de plus de 250 licenciés, on note 80% de féminines pour 20% de masculins avec une explication qui s’impose, les garçons sont plus sollicités par des sports collectifs (Foot-ball, rugby, basket-bal …etc).

Un peu d’histoire : le Saint-Jean Gymnique naquit né dans les « années 60 » de la section adultes féminines (essentiellement gym loisir) : « Maintenant que nous avons des enfants, dirent alors ces dames, nous aimerions bien qu’ils profitent de la gym eux aussi », entendit-on.

Ainsi le plus ancien des clubs de la commune avec le foot-ball prenait un nouveau virage, ce d’autant qu’arrivait sur le site comme résident, un certain BRU, sportif de haut niveau et entraîneur du très célèbre « Coquelicot » de Toulouse. C’était en 1973 et la cinquantaine d’adhérents du départ, s’est multipliée pour atteindre très vite les 150 puis ce que l »on connaît actuellement.

« Au départ, dit M. BRU,  je m’occupais des jeunes d’abord dans le réfectoire de l’école primaire (Belbèze) puis dans celui du C.E.S. et investir actuellement l’espace René CASSIN avec une salle qui nous est entièrement consacrée ».

On peut affirmer sans risque d’erreur que cette croissance rapide fut liée à l’obtention immédiate de résultats. Il est vrai que l’encadrement était de qualité avec des diplômés fédéraux entourés de bénévoles ou initiateurs. Si bien que le recrutement a dépassé le cadre de la commune même s’il représente 50% de l’effectif. « Nous avons fait de l’intercommunalité avant l’heure », dit le président qui ajoute : « On vient de loin pour s’entraîner chez nous, de Ramonville, Toulouse, Balma, Launaguet, Bessières, Verfeil, Cepe… »

Nous devons ce succès aussi à la qualité de notre accueil. La gym exige quantité de matériel dont les tapis de sécurité dont certains flambants neufs, qu’on ne peut transporter au quotidien d’un lieu à un autre. Une grande salle s’impose, et la mairie de Saint-Jean nous l’a donnée participant à la vie du club, en nous prêtant les lieux à titre gratuit.

Cet espace nécessaire est la clef du non développement de la gym dans de nombreuses communes qui ne peuvent fournir l’infrastructure nécessaire. On peut aussi ajouter que le Midi n’est pas un pôle pour ce sport. Il suffit de comparer! La région Alsace pour deux départements regroupe 80 clubs, alord que Midi-Pyrénées pour huit n’en compte que 46.

 

Bonne visite sur le site du club de Saint Jean Gymnique, club affilié FFG

Federation_francaise_de_gymnastique_2013_logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *